André Bernold, J’écris à quelqu’un

« Les mots manquent pour qualifier ce recueil, absolument terrifiant et terriblement fascinant… »

Un article de Thomas Hunkeler dans La nouvelle Quinzaine littéraire n°1170