BOIRE

De la soif à l'ivresse

Par : Céline Chanas, de direction la sous Collectif

Publié par: Editions Fage

« Qui a bu, boira ». La langue française regorge de termes qui qualifient le boire, le plus souvent sous l’angle de ses excès. Appliqué à l’ivrogne, on lui prête des constructions imagées : « boire comme un trou », « boire comme une éponge » et, bien sûr, « boire à plus soif ».
Et pourtant boire est avant tout un besoin physiologique. L’accès à la ressource est un combat, à la croisée d’innovations techniques, d’enjeux économiques et politiques. Boire, c’est aussi une histoire de goût, de capital culturel et d’apprentissage. Le « bon » goût évolue avec les siècles et la géographie, chacun d’entre nous s’inscrivant dans une construction héritée. Au café, chez soi ou entre amis, les lieux du boire, tout comme les occasions, révèlent les multiples façons de vivre la convivialité. Gare à celui qui remet en cause l’ordre social, en dépassant les limites du bien boire : entre le bien et le mal, l’ivresse est largement décrite et représentée, entre stéréotype et réalité.
Ce catalogue est publié à l’occasion de l’exposition temporaire Boire présentée du 16 octobre 2015 au 30 avril 2016 au musée de Bretagne.

Auteurs
– Gérard Alle, auteur-réalisateur
– Daniel Bonifacio, diplômé en Master Expo-muséographie
– Martine Cocaud, maître de conférences à l’Université de Rennes 2
– Frédérique Desbuissons, conseillère scientifique à
l’Institut national d’histoire de l’art (INHA)
– Jacques-François Diouf, doctorant en Sciences de Gestion, Institut du Management àà l’École des hautes études en santé publique (EHESP)
– Thierry Fillaut, professeur d’histoire contemporaine,
Université de Bretagne-Sud
– Matthieu Lecoutre, docteur et agrégé d’histoire,
chercheur associé en histoire moderne, Université François-Rabelais de Tours
– Amélie Mateu-Pastor, diplômée en Master II Gestion, Conservation et Valorisation du patrimoine
– Christophe Moreau, sociologue à Jeudevi
(JEUnesse-DEVeloppement-Intelligents)
– Vincent Morel, conservateur et animateur réseau Haute-Bretagne, Dastum
– Véronique Nahoum-Grappe, anthropologue,
chercheuse à l’École des hautes études en sciences sociales (EHESS)
– Gaël Naizet, adjoint de direction, Cinémathèque de Bretagne
– Didier Nourrisson, professeur d’histoire contemporaine, Université Lyon 1 / Université de Saint-Etienne
– Maud Renon, directrice Santé Publique Handicap, Ville de Rennes
– Jean-Maurice Sacré, collectionneur
Auteurs musée de Bretagne
– Hélène Audrain, commissaire adjoint
– Olivier Barbet, chargé d’inventaire et de documentation
– Céline Chanas, conservateur en chef et directrice
– Françoise Dupuis-Leuzy, documentaliste
– Marie-Noëlle Faulon, régisseuse des expositions
– Cécile Le Faou, responsable production
– Paskal Nignol, médiateur
– Laurence Prod’homme, conservatrice
Illustrations de Jochen Gerner.

  • 19€
  • Broché
  • 19.0 x 24.0 cm
  • 192 pages
  • 130 illustrations
  • Paru en : novembre 2017
  • ISBN : 9782849753941
  • Disponibilité : Disponible