Henri Gaudier-Brzeska – Un sculpteur « mort pour la France »

De l'anarchie au patriotisme héroïque

Par : Henri Gaudier-Breszka, Doïna Lemny

Publié par: Editions Fage

L’artiste français Henri Gaudier-Brzeska est, aux côtés d’Ezra Pound et de Wyndham Lewis, cofondateur du vorticisme et signataire des deux manifestes vorticistes publiés dans la revue d’avant-garde Blast. Sa création, novatrice, qui recouvre de nombreux dessins et sculptures, rompt radicalement avec la démarche classique et reçoit aussitôt un très bon accueil de la part du public anglais. En France, en revanche, sa vie et son œuvre sont très peu connus. Les raisons de ce purgatoire résultent probablement de plusieurs facteurs : la décision de Gaudier de s’installer à Londres, où il a vécu les quatre années marquantes de sa carrière (1911-1915), le nom étranger qu’il a accolé à son patronyme et, enfin, la brièveté de son parcours, interrompu à ses vingt-trois ans par la Première Guerre mondiale – destin tragique qui a fait dire à certains historiens de l’art qu’il était un « Rimbaud de l’Art » dont la vie, comme celle du poète, avait « échappé à l’histoire pour entrer dans le Mythe ».
Cent ans après sa mort, Doïna Lemny, historienne de l’art, spécialiste de la sculpture du début du XXe siècle, et plus particulièrement de Brancusi, évoque la figure de ce sculpteur de génie à travers l’histoire mouvementée de sa brève vie, ponctuée par des créations artistiques qui ont marqué le XXe siècle.

  • 24€
  • Broché
  • 17.0 x 25.0 cm
  • 120 pages
  • 121 illustrations
  • Paru en : Septembre 2015
  • ISBN : 9782849753873
  • Disponibilité : Disponible