À l’Étoile des Alpes

Bijoux de Saint-Vincent - Dignes-les-Bains

Par : Nadine Gomez-Passamar, Danielle Grosjean, Roger Zérubia

Publié par: Editions Fage

Une pierre inhabituelle
Dans le pays bas-alpin, les fossiles abondent mais pas les pierres précieuses. Le choix d'un fossile vieux de plus de 200 millions d'années comme « gemme » pour une ligne de bijouterie est donc remarquablement adapté aux ressources du territoire. Le choix de la pentacrine – dont le diamètre ne dépasse pas le centimètre – en forme d'étoile à 5 branches est l'idée d'un
homme, Antoine Colomb, qui va inventer l'Étoile des Alpes.

Un esprit d'indépendance
Le musée Gassendi a consacré une exposition rassemblant plus de 500 pièces de cet artisanat d'art tout à fait unique et spécifique à la ville de Digne-les-Bains qui montre l'esprit d'indépendance des créateurs dignois.

Une amulette protectrice
Né dans la première moitié du XIXe siècle, le bijou de Saint-Vincent va connaître un succès à Digne (et dans toute la Provence) qui perdurera pendant un siècle : le bijou porte bonheur et entoure le corps de cercles magiques.

Fabrication artisanale obligée
Les conditions de fabrication resteront toujours artisanales et la production en petite quantité : il faut ramasser les étoiles noires à la main, puis les adapter à leur monture. L'impossibilité de les retailler sans les briser, contrairement aux pierres précieuses, complexifie le sertissage, mais fait de chaque bijou un objet unique.
À l'Étoile des Alpes, bijoux de Saint-Vincent démontre avec éclat l'attachement à un objet rare, unique et spécifique à une ville.

  • 20€
  • Broché
  • 17.0 x 25.0 cm
  • 96 pages
  • 158 illustrations
  • Paru en : Juin 2015
  • ISBN : 9782849753576
  • Disponibilité : Disponible