L’Affaire Liabeuf – Histoires d’une vengeance

Par : Frédéric Lavignette

Publié par: Editions Fage

Meurtrier en janvier, guillotiné en juillet. L'affaire n'a pas traîné. Et pourtant, entre ces deux mois de l'année 1910, le jeune Jean-Jacques Liabeuf a longuement fait parler de lui dans les colonnes des journaux. Car nombreux sont les journalistes et les intellectuels qui ont pris position dans cette affaire considérée comme une « affaire Dreyfus des ouvriers ».

 

Le soir du 8 janvier 1910, à peine sorti de prison et rongé par le désir de vengeance, ce cordonnier s'arme d'un revolver, d'un couteau et de redoutables barssards aux pointes acérées et tue un agent de police du 4e arrondissement de Paris. Dès lors, dans un climat social très tendu, les journaux entrent en campagne.

 

Les uns, via un discours sécuritaire toujours d'actualité, militent pour régler par la mort le sort de ce vulgaire apache, renforcer les effectifs de police et mettre un terme au laxisme de la Justice. Et dans la foulée, sanctionner les fauteurs de troubles que sont les grévistes et autres esprits en révolte.

 

Pour d'autres feuilles, Liabeuf est avant tout victime d'une injustice. Par son geste concret tourné vers les forces de l'ordre, cet ouvrier n'a finalement fait qu'exprimer l'envie de tous les prolétaires malmenés par l'autorité. Plus seulement martyr, Liabeuf devient également un symbole de classe.

 

Reprenant le procédé de la revue de presse déjà utilisé par Frédéric Lavignette dans La Bande à Bonnot à travers la presse de l'époque (2008), cet ouvrage richement illustré restitue dans le détail la construction de l'une des plus formidables polémiques médiatiques du début du XXe siècle.

  • 29.5€
  • Relié
  • 19.5 x 25.0 cm
  • 304 pages
  • 330 illustrations
  • Paru en : mai 2011
  • ISBN : 9782849752050
  • Disponibilité : Disponible