« Les trois mousquetaires ». Witkacy, Schulz, Gombrowicz, Kantor

Par : Blandine Chavanne, de direction la sous Collectif, Gérard Conio, Pawel Jan Gawlik, Jan Gondowicz, Anka Ptaszkowska, Jean-Pierre Salgas, Agnieszka Stawiarska

Publié par: Editions Fage

« Les trois mousquetaires » : c'est Witold Gombrowicz (1904-1969) qui désigna en ces termes le virulent trio d'avant-garde que formaient dans l'entre-deux guerres Stanislas Ignacy Witkiewicz dit Witkacy (1885-1939), Bruno Schulz (1892-1942) et lui-même. Tels ceux d'Alexandre Dumas, les trois mousquetaires sont quatre… Héritier des trois autres, Tadeusz Kantor (1915-1990) est le quatrième. Artiste hors norme à l'instar de ses aînés, l'auteur de La Classe morte, inspirée de Ferdydurke de Gombrowicz, démarra sa carrière internationale à Nancy, où il fit connaître le théâtre de Witkacy au début des années 70.

Pour éclairer la puissance créatrice de ces « génies multiples » et l'enjeu proprement politique de la fusion des formes d'expression artistique dans un art total, sont ici réunis reproductions d'œuvres peu connues, études, biographies très documentées et une anthologie de textes des « mousquetaires » (p. 66 à 128), dont un écrit inédit de Witkacy introduit et traduit par Gérard Conio.

Coédition musée des Beaux-Arts, Nancy


    Fatal error: Call to a member function getTimestamp() on a non-object in /home/users6/d/dek9330/www/wp-content/themes/fage/template-parts/content-livre.php on line 128