L’originalité de Thomas Jones

Par : Lawrence Gowing

Publié par: Editions Fage

L’essai de Lawrence Gowing offert ici au lecteur en première traduction française, L’originalité de Thomas Jones, a été publié chez Thames and Hudson en 1985. Il s’agit du texte d’une conférence consacrée par l’écrivain et historien d’art anglais (1918-1991) au peintre gallois Thomas Jones (1742-1803). Thomas Jones fut plutôt méconnue jusqu’à la redécouverte, au milieu du XXe siècle, d’une série de petits paysages peints pendant son séjour en Italie vers 1880. On découvrit alors des œuvres au réalisme incroyablement novateur dans l’univers très conventionnel de la peinture de paysage de la seconde moitié du XVIIIe siècle. Elles révélèrent un artiste qui fut dès lors progressivement considéré comme l’inventeur du paysage réaliste moderne et le précurseur de la peinture en plein air, au même titre que le Français Pierre-Henri de Valenciennes (1750-1819).

L’écrivain et historien de l’art Alain-Madeleine Perdrillat, aujourd’hui en poste à l’Institut national d’histoire de l’art (INHA, Paris) a assuré la traduction de l’essai de Gowing, qu’il accompagne d’une postface. Alors que l’édition londonienne comportait une cinquantaine d’illustrations en noir et blanc, le présent ouvrage, le premier consacré en France à Thomas Jones, propose une trentaine d’œuvres reproduites en couleur.

  • 24€
  • Broché
  • 17 x 21 cm
  • 64 pages
  • 30 illustrations
  • Paru en : octobre 2017
  • ISBN : 978 2 84975 461 0
  • Disponibilité : Disponible