Royaume de l’artifice L’émergence du kitsch au XIXe siècle

Par : Céleste Olalquiaga

Publié par: Editions Fage

Nouvelle édition

Royaume de l'artifice propose une histoire culturelle du kitsch, phénomène esthétique dédaigné comme « de mauvais goût » ou relevant d'une imitation à bon marché de l'art. À l'encontre de ce poncif, Céleste Olalquiaga montre que le kitsch est le produit d'une sensibilité à la perte, et elle analyse comment, dans l'intégration définitive de l'artifice à la culture au cours du XIXe siècle, se joue la re-création, à la fois mélancolique et exaltée, d'expériences qui n'existent que comme souvenirs ou fantasmes.
   
« La remarquable connaissance qu'a Olalquiaga de la littérature et des arts mobiliers, de l'architecture et des revues, des porcelaines et des imageries du siècle, lui permet d'identifier des objets exemplaires – le Crystal Palace à Londres, la grotte de Vénus à Linderhof voulue par Louis II de Bavière, le Nautilus imaginé par Jules Verne… – et d'organiser entre eux des relations soudain évidentes. Elle pratique l'histoire et l'anthropologie culturelles avec l'élégance fluide qu'autorise un savoir impeccable. »
Philippe Dagen, Le Monde des Livres, 26 décembre 2008

Céleste Olalquiaga est née à Santiago (Chili) et a grandi à Caracas. Elle a obtenu un doctorat à Columbia University (New York) et publié Megapolis: Contemporary Cultural Sensibilities (Université de Minnesota Press, 1992) et The Artificial Kingdom: A Treasury of the Kitsch Experience (Pantheon Books, 1998). Elle réside à New York, où elle poursuit ses recherches sur les ruines de la modernité, l'histoire naturelle et la relation entre nature et technologie.

  • 24.5€
  • Broché
  • 16.5 x 23.5 cm
  • 256 pages
  • 106 illustrations
  • Paru en : juin 2013
  • ISBN : 9782849752999
  • Disponibilité : Disponible