Wifredo Lam – Voyages entre Caraïbes et avant-gardes

Par : Blandine Chavanne, Collectif, Christophe David, Wifredo Lam, Anne Tronche

Publié par: Editions Fage

« Le mythe de Lam
est celui d'une multiplicité généreuse,
prolifique, telle que les évoquent les
forêts tropicales, mais aussi la loi des machines, qui produisent les moyens de
la reproduction. Naturelle et
machinique, cette œuvre n'est pas répétitive
, mais sempiternelle comme la vie,
inlassable, indécourageable, inépuisable. » Alain Jouffroy

 

Né à Sagua La Grande sur l'île de Cuba,
d'un père chinois et d'une mère métis, Wifredo Lam fréquente les beaux-arts de
la Havane de 1918 à 1923.

Il s'embarque alors pour l'Espagne et suit, à Madrid,
les cours de Fernando Sotomayor, directeur du Prado.

Dès le début de la Guerre d'Espagne, Lam
réalise des affiches pour les Républicains et participe à la défense de Madrid.
Il vient en France en 1938 où sa rencontre avec Picasso sera déterminante. Ce
dernier le présente à Georges Braque, Paul Éluard, Joan Miró et à André Breton
qui lui propose d'illustrer son dernier recueil poétique, Fata Morgana
et l'intègre au
groupe surréaliste.

Après un séjour à la Villa Air-Bel à
Marseille, Lam embarque le 25 mars 1941 pour le Nouveau Monde avec Breton, Max
Ernst, Claude Lévi-Strauss, André Masson. C'est à Cuba que le peintre
s'installe. Il y restera jusqu'en 1952. Il y peint un ensemble d'œuvres très
important dont la célèbre Jungle
acquise pour le MoMA de New York par son
directeur Alfred Barr. À partir de 1952, Lam s'installe à Paris et dès 1959, il
partagera son temps entre Paris et Albissola en Italie.

 

Coédition musée des beaux-arts de Nantes

Catalogue de l'exposition

Wifredo
Lam (1902-1982) – Voyages entre Caraïbes et avant-gardes

présentée au musée des beaux-arts de Nantes, 29 avril
– 29 août 2010

  • 20€
  • Broché
  • 20.0 x 25.0 cm
  • 144 pages
  • 100 illustrations
  • Paru en : Mai 2010
  • ISBN : 9782849751916
  • Disponibilité : Disponible